Le Costa Smeralda

Le Costa Smeralda

Costa Smeralda : visite et découverte du navire

Nous vous proposons aujourd’hui cette visite en images du Costa Smeralda. Navire amiral de Costa Croisières, il peut accueillir 6554 passagers dans ses 2612 cabines (5224 passagers en base double). Ce jumeau de l’AIDANova et du Iona mesure 337 mètres de long et 42 mètres de large.

Notre vidéo du Costa Smeralda

Le Costa Smeralda est un navire disruptif, avec de nouveaux concepts et une nouvelle organisation. Nous vous donnons notre ressenti sur toutes ces nouveautés en fin d’article. Cette visite va se découper en trois parties distinctes. Les pont inférieurs, les ponts supérieurs, puis les cabines.

Les ponts inférieurs du Costa Smeralda

L’entrée dans le navire se fait par le Colosseo dans les ports disposant d’une passerelle adaptée. Le Colosseo remplace l’Atrium des navires traditionnels. Il propose des spectacles en soirée, des animations en journée ainsi que les répétitions des spectacles. Il s’étend sur 3 ponts et constitue l’espace central permettant l’accès à tous les espaces publics inférieurs du navire, aux ponts 6, 7 et 8.

Non sans rappeler la forme du Colisée de Rome dont il est inspiré, le Colosseo est bordé de bars et cafés aux ambiances variant selon l’étage. Au niveau le plus bas, vous trouverez le café Illy, bénéficiant d’assises sur toute la largeur du navire et de tables jusque devant la scène.

A l’étage supérieur se situe une nouveauté dont Costa n’a pas tari d’éloges : le Campari Bar. Il propose évidemment différents cocktails à base de Campari, mais également tous les classiques que l’on peut trouver ailleurs sur le navire. Au troisième niveau, l’ambiance se tamise un peu plus et laisse place à l’élégant Spazio Bollicine, l’espace vins, notamment Ferrari. Chaque pont est bordé de gradins pour profiter des spectacles.

Vous noterez sur les photos la – grande – présence d’écrans autour du Colosseo. Ils permettent aux personnes les plus reculées de bénéficier des shows proposés. Ils sont également diffusés sur la télévision des cabines en direct et en différé dans la nuit, de même que pour ceux du Show Lounge Sanremo. Pour s’y rendre depuis le Colosseo, il suffit de traverser le Grand-Bar au pont 6 ou l’espace de réception et des boutiques du pont 7.

A l’avant du Colosseo

Au pont 6, le Grand Bar est le bar principal du paquebot et accueille en journée quelques animations comme des cours de danse et un groupe musical en soirée. Les animations en soirée ne se déroulent plus au Grand-Bar, elles sont désormais dans le Colosseo.

Au pont 7, c’est boutiques et hospitality desk qui permettent de faire le lien entre le Colosseo et le Show Lounge Sanremo. Cet espace propose également un café (Il Mattino) et un espace de détente , car désormais, on ne fait plus la queue, on attend que notre numéro soit appelé sur les écrans, de quoi profiter des boutiques ou des assises proposées. C’est également l’espace pour réserver sa prochaine croisière et bénéficier d’une réduction exclusive de bord.

Que cela soit par le Grand Bar ou ce dernier espace, on arrive alors au Show Lounge Sanremo. Il se trouve à la proue du navire et s’étale évidemment sur deux ponts, les 6 et 7. Salle de spectacle, il se transforme en discothèque tard le soir.

Alors nous allons entrer dans le vif du sujet : pourquoi est-il autant critiqué sur les réseaux sociaux, à tel point que Costa a décidé de remplacer le terme Teatro par Show Lounge ? Est-ce justifié ? Le Costa Smeralda est un navire qui casse les codes et qui ne s’adresse pas à la même clientèle que celle que la compagnie pouvait avoir il y a plus de 10 ans. Il s’adresse à une clientèle plus jeune, moins encline à rester concentrée longtemps, qui aime avoir le choix. C’est pourquoi les spectacles ne durent plus que 30 minutes au lieu de 45 minutes. L’ancien modèle théâtre puis dîner, et dîner puis théâtre selon le service de restauration a du souci à se faire.

Les spectacles ne sont plus organisés totalement en fonction du repas mais adoptent une forme beaucoup plus “à la carte”. Vous avez jusqu’à 3 spectacles différents chaque soir, répartis entre le Colosseo et le Show Lounge. En général, un vers 19h45-20h, un vers 21h30 et un à 23h. Chaque spectacle est joué une seconde fois pendant la croisière à un horaire différent afin que tout le monde puisse en profiter. Vous allez donc voir ce que vous voulez quand vous voulez. Si un soir vous souhaitez assister à 3 spectacles d’affilée, ou au contraire, aucun, pas de soucis ! Vous pourrez les voir à un autre moment ou dans votre cabine en dernier recours. Ce système à la carte, laissant beaucoup plus d’alternatives au client a deux effets sur le paquebot en lui même : les flux de passagers sont beaucoup mieux répartis, nous n’avons jamais vu de déplacement massif du théâtre au restaurant et inversement au même moment. On ne peut pas en dire autant sur les navires précédents… Le second effet est que, fatalement, le théâtre a besoin d’accueillir moins de monde en même temps, donc il peut se permettre d’être plus petit. Costa a décidé de changer l’appellation Théâtre par Show Lounge, ce qui permet de le détacher un peu plus de la comparaison que les gens faisaient avec les théâtres de paquebots comme le Costa Favolosa ou le Costa Diadema.

Les spectacles sont plus courts comme nous l’avons dit, mais ils sont d’une qualité IN-CROY-ABLE. Nous apprécions déjà les spectacles sur les autres navires mais ici ! Ils accueillent toujours chanteurs, humoristes qui embarquent pour leur représentation, comme auparavant. En revanche, la grande troupe qui pouvait tout faire, plutôt bien d’ailleurs, laisse place à des groupes spécialisés dans leur art qui vous en mettent plein la vue. A bord nous avons eu l’occasion de voir le groupe Acrobatic Production Show effectuant trois spectacles acrobatiques de la série “Smeralda”, mis en scène spécialement pour le navire, ainsi que Quantum XXL, compagnie de danse et de hip-hop. On ne parle plus avec eux de prestations, mais de performances. Ces deux groupes sont fabuleux et même si les prestations sont un peu plus courtes qu’auparavant, elles sont d’un professionnalisme inégalé. Nous l’avons dit à plusieurs reprises : ce navire s’adresse à un public plus jeune, comme de jeunes couples ou des parents avec leurs enfants et cela se ressent sur l’offre de divertissement.

Au dessus du Show Lounge, au pont 8, se trouve le Trastevere, espace de rencontre du paquebot, avec une place centrale permettant de participer à diverses activités ou d’y déguster une glace. En effet, le Trastevere est bordé de plusieurs bars et restaurants, comme la Gelateria Amarillo, le bar sport Maranello ou encore les restaurants à supplément Panorama (attribué pour les Suites) et Bellavista. Nous avons eu l’occasion d’y dîner, les repas étaient délicieux et le service irréprochable. La très grande nouveauté du Costa Smeralda se trouve au Trastevere, c’est Il Bacaro, proposant des cicchettis, du poisson, de la viande et des plats végétariens, pour un apéritif ou un dîner.

Pour revenir du Trastevere, situé au pont 8 à la proue, vers le Colosseo, il faut passer à côté de 3 autres restaurants à supplément. On retrouve évidemment la Pizzeria Pummid’oro. Les pizzas y sont très bonnes et coûtent, avec un dessert, 8€50 par personne (4€50 CostaClub). Vous trouverez également un Teppanyaki et une autre nouveauté du Costa Smeralda, le restaurant LAB. Pouvant accueillir 48 personnes autour de 24 postes de cuisine, il permet aux passagers d’exprimer leur créativité gastronomique sous la supervision des chefs de bord. Le LAB a également pour objectif de mettre en avant une alimentation responsable, en apprenant aux passagers à faire attention à la qualité des aliments et à réduire le gaspillage pendant l’élaboration des plats.

A l’arrière du Colosseo

Une fois ces espaces passés, nous voilà de retour au centre névralgique du navire : le Colosseo. Sur l’arrière du Smeralda, vous allez pouvoir trouver les restaurants inclus dans votre croisière, vous avez l’embarras du choix. La première chose qui vous sautera aux yeux, c’est que le buffet n’est plus du tout en “self-service”. Dans la Sagra Dei Sapori, située au pont 8 juste derrière le Colosseo, tout est vitré et c’est un cuisinier qui vous sert votre assiette. Il y en a un derrière chaque type de nourriture. Cela a principalement deux avantages : l’hygiène renforcée tout d’abord et ensuite vous n’allez chercher que ce qui vous intéresse auprès de la personne concernée. Pendant la croisière, nous n’avons jamais eu plus de deux personnes devant nous à attendre. Et cela va très vite. Ca évite de faire la queue sur toute la longueur du buffet comme avant alors que chacun ne veut qu’une ou deux choses à chaque fois. 

Pour accueillir tous les passagers le soir pour dîner, cela ne change pas, vous avez deux services de restaurations, avec table attribuée, dans l’un des quatre restaurants. Parmi eux : La Colombina au pont 5, Il Meneghino et L’Arlecchino au pont 6 et Il Rugantino au pont 7.

Pour le soir, les quatre restaurants proposent le même menu en service à table. En revanche, le matin et le midi, c’est une autre histoire. L’Arlecchino est réservé pour le petit-déjeuner et le déjeuner aux membres Perla Diamante.

Le Rugantino est fermé le matin et propose pour déjeuner un menu unique dans le type “charcuterie et fromage”. Il Meneghino fonctionne en buffet à ces deux moments de la journée, mais propose des horaires en décalé du buffet principal. Grâce à cela, vous pouvez le midi parfois déjeuner jusqu’à 16h !

Enfin, la Colombina garde le matin le fonctionnement classique des autres navires de la flotte : une partie buffet et la possibilité de commander un petit-déjeuner “britannique”, “norvégien”, “américain” à table. Enfin, le midi ce dernier fonctionne en service à table pour le premier et deuxième plat. L’entrée et le dessert sont en buffet. Si vous ne vous sentez pas capables de retenir tout ça avant de partir, pas de souci, c’est bien stipulé chaque jour sur le programme de bord.

Les principaux restaurants du Costa Smeralda proposent un nouveau système pour se laver les mains à l’entrée. Vous placez vos mains dans deux trous, qui vous diffusent automatiquement de l’eau et du savon jusqu’à ce qu’elles soient propres.

Mais, mis à part la Sagra Dei Sapori et l’Arlecchino qui se trouvent directement derrière le Colosseo, il faut traverser d’autres espaces aux ponts 6 et 7 pour arriver aux différents restaurants. Pour arriver au Meneghino, vous traverserez l’espace excursion, le photo shop, ainsi que le Jazz Bar. Au pont 7, ça sera le casino Laguna, précédé du Bar Laguna, ainsi que le Piano Bar ou le tout nouveau CoDe Museum.

L’espace photo et excursion a été complètement revu et met en avant un nombre impressionnant de tablettes, ce qui évite surtout d’imprimer inutilement des photos qui ne seront pas vendues. Le Jazz Bar possède une ambiance tamisée et agréable si vous souhaitez profiter tranquillement de votre soirée.

Au pont 7, le Laguna Bar est la démonstration parfaite de ce que nous apprécions énormément sur ce navire : il regorge de petits espaces, ce qui évite la sensation de foule. Ensuite se trouve le Casino Laguna, puis le Piano Bar et le Costa Design Museum, mettant à l’honneur l’histoire du design italien. C’est également un très bon endroit pour prendre votre prochain selfie Instagram.

Terminons maintenant ce tour des ponts inférieurs du Costa Smeralda par ce qui en fait justement le tour : la Lungomare Riviera. Il s’agit d’une promenade extérieure faisant le tour du pont 8, du Trastevere, au buffet la Sagra Dei Sapori. A la poupe, la promenade descend d’un pont et offre des espaces extérieurs au restaurant Il Rugantino ainsi que la Terrazza Superba.

Les pont supérieurs du Costa Smeralda

Nous avons vu l’intégralité des espaces des ponts inférieurs. Les ponts 9 à 15 ne possèdent que des cabines. Nous en parlerons un peu plus tard. Nous passons alors directement du pont 8 au pont 16 pour continuer cette visite du Costa Smeralda.

Au centre du navire se situe le Beach Club, piscine principale et couverte, qui permet de se baigner en toute saison. L’entrée dans le lieu se fait d’un côté par un bar des plus agréables, La Cascata, du nom de la cascade que l’on aperçoit derrière le barman.

Comme vous pouvez le constater sur cette dernière photo, le Beach Club se répartit sur trois demi-niveaux. Cela permet encore une fois de diviser un grand espace en plusieurs îlots agréables. A demi-niveau on retrouve des  banquettes et bains à remous et à l’étage, plusieurs tables et transats le long de grandes baies vitrées. On y trouvera également le Nutella Bar et une autre Gelateria Amarillo, qui contrairement à son homonyme du pont 8, ne fait que des glaces.

Alors que l’étage inférieur semble moins large du fait du demi-niveau, l’espace derrière tout ça n’est pas perdu et nous fait profiter de l’un des endroits de détente que nous avons préféré à bord. Vous avez également des transats sur toute la longueur et des banquettes pour se poser tranquillement, à l’abri de l’agitation de la piscine.

D’un côté il est possible de profiter d’un bar, Il Sole, et de l’autre du Salty Beach Street Food, point de restauration à supplément.

Sur les deux ponts du Beach Club, le 16 et le 17, nous n’irons que vers la poupe du paquebot, car seules sont disponibles des cabines vers la proue de ces deux étages.

Au pont 16, vous trouverez derrière le Beach Club de nombreux autres espaces. Notamment, la salle de sport, la salle d’arcade et le Luna Park pour les clubs enfants. Il y a également le spa, que nous avons trouvé, en toute honnêteté, un cran en dessous de ce que vous pouvez avoir sur les Costa Pacifica, Favolosa ou Fascinosa. C’est le cas de l’espace solarium. Tranquille dans les anciens spas, surtout lorsqu’il se situe sous verrière, il est ici dans la même pièce que le grand bain à remous, où les gens ont tendance à parler plus fort. Bref, autant nous adorons le reste du paquebot, autant le spa semble pour nous être son point noir, en comparaison en tout cas avec ce que Costa pouvait proposer avant. Il n’en reste pas moins très joli.

En allant encore vers l’arrière, nous arrivons devant le Luna Park et le restaurant Tutti a Tavola. Le Luna Park est un espace d’amusement pour les enfants et le restaurant Tutti a Tavola est réservé aux familles avec des enfants, permettant d’être dans un endroit avec moins de monde pour laisser ses enfants aller se servir. Les deux installations sont à la fois intérieures et extérieures. Elles donnent en effet d’un côté et de l’autre de la Piazza Di Spagna, à la poupe.

Avec son écran géant, c’est le lieu idéal pour toutes les animations des soirs d’été. Sur trois ponts, les 16, 17 et 18, elle propose de nombreux espaces de repos. Au pont 18, vous avez une large promenade dont une partie est vitrée, donnant une vue sur la Terrazza Superba, au pont 7. De plus, le Bar Horizon se trouve en haut des marches. Elle est évidemment plus qu’inspirée de la place homonyme de Rome.

Depuis le pont 17, il est alors possible de retourner en direction du Beach Club. Il faut passer par le Lido Caracalla. Il est séparé en son centre par une grande scène permettant l’accueil d’activités à l’extérieur tout en étant couvert. Deux petites piscines sont réparties de chaque côté de cette scène, une à tribord, l’autre à bâbord. C’est également l’endroit où trouver tables de ping-pong et baby-foot. Juste au dessus de cette scène, il est possible de se reposer sur des poufs.

En avançant, on trouve l’Aperol Spritz Bar à tribord et La Vetta à bâbord. L’Aperol Spritz Bar, qu’on ne présente plus chez Costa, sert comme son nom l’indique des boissons à base d’Aperol, comme l’Aperol Spritz.

La Vetta sert des spécialités italiennes comme des lasagnes, gratins de pâtes et des bruschettas. Continuons encore un peu plus vers l’avant.

Il reste un dernier endroit avant d’arriver au Beach Club, et pas des moindres : L’Aquapark Smeralda, constitué de plusieurs toboggans.

Le tour du pont 17 est terminé et nous passons au pont 18, juste à côté de l’Aquapark. Entre la Piazza Di Spagna et la verrière du Beach Club, se dévoile un grand espace bronzette. Comme vous allez voir sur la prochaine photo, il est possible d’avoir deux rangées de transats supplémentaires pour la période estivale. Une piste de jogging est disponible.

Costa a beaucoup communiqué dessus, la promenade Volare est une passerelle permettant d’accéder au point le plus haut du Costa Smeralda, à 65 mètres au dessus du niveau de la mer. Elle fait le tour de la verrière du Beach Club ainsi que du terrain multisport.

Continuons vers la proue du paquebot afin d’arriver au Settimo Cielo. Il s’agit du troisième espace piscine du paquebot, le seul qui n’est absolument pas couvert. (Le Lido Caracalla est bel et bien extérieur, mais reste en partie couvert.) Il est bordé de chaque côté par le bar et le Salad Bar Settimo Cielo. La piscine est entourée de transats et de matelas d’extérieur, ajoutant encore plus au côté havre de paix du Settimo Cielo (Septième Ciel).

Enfin, le pont 18 se termine à la proue du navire avec un nouveau solarium, abrité du vent, aux couleurs vives et aux hamacs nous attirant. C’est un endroit idéal pour voir le départ du navire d’un port. Mais faites vite ! Vous n’êtes pas les seuls à connaître cet endroit ! Notre visite des ponts supérieurs se termine par le pont 19, proposant également un solarium et un bain à remous, mais attention, l’accès est privé/payant. On retrouve une ambiance bord de mer et croisière avec l’emploi du bleu marine.

Les cabines du Costa Smeralda

Notre dernière partie de cette visite du Costa Smeralda porte sur les cabines. Le paquebot possède 2612 cabines permettant d’accueillir 5224 passagers en base double, 6554 au maximum. A cela viendront s’ajouter les 1678 membres d’équipage. Si vous connaissez le produit Costa, sachez déjà que le Smeralda n’a rien à voir avec ses prédécesseurs. Les cabines sont bien plus modernes. La compagnie a fait appel à de nombreux fabricants italiens pour son mobilier. Entre autres, l’éclairage décoratif, fabriqué par Flos, vous permettant d’apprécier le design de Philippe Starck, Tobia Scarpa et Rodolfo Dordoni, adapté spécialement pour le navire.

Les cabines photographiées sont réparties sur les ponts 9, 10 et 12. Chaque pont porte le nom d’une ville italienne. C’est elle qui définit la toile encadrant la télévision ainsi que la gamme de couleur des cabines. Au pont 9 (Naples), la couleur dominante est le bleu, le rouge au pont 10 (Rome), le jaune au pont 12 (Gênes).

La cabine intérieure

Les cabines intérieures, au nombre de 788, sont similaires à celles des précédents navires dans leur configuration, mais la salle d’eau est plus grande, faisant perdre un bout de superficie dans l’espace chambre. La grande nouveauté du paquebot sont les cabines intérieures pour 4 personnes, où les 3e et 4e lits ne sont pas au dessus du lit principal, mais en face, superposés. L’applique murale est constituée d’un éclairage principal et de deux liseuses.

Les cabines extérieures et avec balcon

Nous parlerons uniquement des cabines avec balcon, mais sachez que les cabines extérieures sont identiques, si ce n’est évidemment la présence d’un balcon. Il y a à bord 168 cabines extérieures et 1522 cabines avec balcon.

Les cabines sont disposées en quinconces. C’est à dire que si dans votre cabine vous avez le lit puis la méridienne, la chambre qui jouxte la vôtre possède la méridienne puis le lit. 

Au delà de la décoration de la chambre, dont nous venons de vous donner les détails dans notre paragraphe sur les cabines intérieures, il y a deux grandes nouveautés appréciables. D’abord, pour des photographes comme nous, la présence généreuse de prises. Vous avez 3 prises de courant dans la cabine, auxquelles viennent s’ajouter 3 prises USB, et une prise rasoir dans la salle d’eau. C’est la preuve du passage au 21ème siècle des cabines de Costa, car dans les autres navires, seule une prise est disponible dans la cabine. Deuxième innovation, la salle de bain. Elle est simplement magnifique, agréable. Elle possède de nombreux rangements dans l’entrée et on profite de la lumière du jour grâce à la vitre semi-opaque de la douche. Transparente en haut et en bas, elle et opaque au milieu. Il y a un rideau côté chambre pour isoler complètement la salle d’eau si souhaité.

La cabine terrasse

Les cabines terrasses, il n’y en a que 106. Elles sont à l’intérieur identiques aux cabines avec balcon mais possèdent un jardin d’hiver avant d’accéder au balcon. Cela permet de profiter en toute saison d’une terrasse. Pour rappel, le coloris différent de la cabine ne dépend que du pont sur lequel elle est située, ici, le pont 9, Naples.

La suite

Il existe 28 suites de deux types différents : la Suite et la Grande Suite. Ici, nous vous présentons une suite du pont 12. Située dans l’angle de la poupe, elle possède un grand balcon et deux pièces distinctes, en plus de la salle d’eau. Vous avez un salon et une chambre. Le WC, bien qu’accessible uniquement par la salle d’eau, est dans une pièce à part.

Le Smeralda, symbole d’une nouvelle ère environnementale

GNL, rendement énergétique et branchement à quai

Le Costa Smeralda marque une rupture en terme environnemental. Le groupe Costa a été le premier à investir dans le GNL et vise une réduction de 40% des émissions de CO2 de sa flotte d’ici 2020. Le Gaz Naturel Liquéfié permet des émissions quasi-nulles de dioxyde de soufre et de particules fines. De plus, il y a une réduction de 85% des émissions d’oxydes d’azote et jusqu’à 20% de réduction des émissions de CO2.

Le rendement énergétique du paquebot est également amélioré grâce à la nouvelle forme de sa proue ou des ascenseurs innovants réinjectant dans le réseau l’énergie utilisée pour les faire fonctionner. La chaleur produite par les moteurs servira à chauffer des espaces publics.

Le Costa Smeralda est aussi équipé d’une prise pour se connecter au réseau électrique une fois à quai. A ce jour, aucun port d’escale du Costa Smeralda ne propose ce branchement. Marseille devrait en être équipé dans les années à venir.

Production d’eau, recyclage et réduction des déchets plastiques

Le navire possède également un système innovant de production d’eau potable par désalinisation. Il peut alors couvrir l’intégralité de ses besoins en eau. Le matériel moderne du Costa Smeralda va notamment permettre d’économiser encore plus d’eau. Cette économie est à hauteur de 50% par kg pour la laverie, 35% pour la vaisselle et 30% grâce aux nouvelles douches et robinets à jet contrôlé.

Costa Croisières a été précurseur en matière de réduction du plastique à bord de ses navires. En effet, depuis 2000, 45 millions d’articles d’hygiène personnelle par an ont été économisés. De plus, depuis 2003, les pailles, couverts et gobelets ont été remplacés par du Mater-Bi, un bioplastique compostable et biodégradable, ou par du bois. Costa va cette fois-ci plus loin avec le Costa Smeralda, en utilisant des récipients en verre et en proposant des distributeurs au lieu d’emballages jetables. Par exemple, les sachets de sucre ont été supprimés, car ils contiennent une fine couche de plastique. Des alternatives ont été mises en place concernant les tabliers en plastique, les sacs des boutiques et du spa ou encore les étiquettes bagages utilisées pour le débarquement. Grâce à ces mesures qui seront étendues en 2020 au reste de la flotte, Costa devrait réduire sa consommation de plastique de 50 tonnes par an.

En temps normal, le Costa Smeralda fait escale tous les dimanches à Marseille et propose des itinéraires d’une semaine à la découverte de Barcelone, Palma de Majorque, Rome, Savone et La Spezia, Palerme ou Cagliari selon la saison.